Quelle est l’origine du sushi ?

Publié le : 21 avril 20223 mins de lecture

Le sushi est un plat emblématique du Japon. Il est célèbre partout dans le monde, mais peu de gens connaissent l’origine de ce plat raffiné. En effet, le sushi a vu le jour au Ve siècle. Pour arriver au sushi que nous connaissons aujourd’hui, il a connu de nombreux changements gustatifs et esthétiques. Focus sur l’origine du sushi.

L’origine du sushi

Le sushi a été créé dans ses débuts suite à la découverte les propriétés de conservation du riz lorsqu’il est fermenté. Le riz fermenté produit un acide lactique qui empêche le poisson de pourrir. L’ancêtre le plus ancien des sushis est donc cette alliance de poisson et de riz. À l’époque, le riz était jeté et n’était pas mangé. Seul le poisson était consommé. Cette méthode de conservation du poisson a ensuite été abandonné au VIIe siècle. Cette méthode de conservation a été reprise par le peuple japonais au XVIe siècle. Le riz servait ensuite d’accompagnement. Le sushi est une nourriture facile à manger d’une main, que les personnes pouvaient acheter dans la rue, afin de la déguster tout en marchant.

De quoi est composé le sushi ?

Cette nourriture emblématique du Japon n’est pas simplement conçue avec une tranche de thon ou de saumon, accompagné de riz vinaigré. Actuellement, il existe plusieurs types de sushis. Les plus connus sont les Nigirizushi, les Makizushi, les Temakizushi et les Chirachizushi. Chacun de ces types de sushis possède ses propres spécificités. Les Nigirizushi sont composés de riz vinaigré formé à la main. Du bœuf, du saumon ou du thon est ensuite posé sur la boule de shari. Le plus célèbre est sans doute le sushi en rouleaux ou Makizushi. Le riz vinaigré sucré est enroulé avec de l’algue séchée. À l’intérieur, il y a également des légumes et du poisson. Les Temakizushi ressemblent fortement aux Makizushi. La différence est qu’ils sont en forme de cône.

Comment manger un sushi ?

D’après les coutumes, il ne faut jamais tremper le wasabi dans la sauce soja. Cela peut altérer le goût du sushi. L’association du poisson et du riz doit être parfaite pour pouvoir entrainer une explosion de saveurs. C’est le neta qui doit être mis dans la sauce mais non pas le riz. Afin de neutraliser les papilles gustatives, manger un gari est courant entre deux sushis. Ce plat japonais doit également être dégusté à la bonne température lorsqu’il arrive devant soi afin de profiter au maximum de son goût.

Plan du site